21 mai 1940 et au-delà

« Le 28 mai : l’armée belge a capitulé, en écoutant la radio chez l’institutrice, certains pleurent. Seuls 3 ou 4 gosses nous traiteront de « boche », mais nous sentons une tension entre les habitants et nous. Notre vie : bêcher les haricots, les pommes de terre, le maïs dans des champs pleins d’herbes et de pierres, mais ça pousse extraordinairement. Penser le moins possible à nos familles ; rions quand même pour ne pas nous décourager tant la situation devient de plus en plus grave ».

Robert (Leteheux), 18 ans en 1940
Extrait du livre « La Basse-Meuse dans la guerre », édité par la SRAHV et le MAHVI, réedition 2019

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *