21 mai 1940 et au-delà

« Il y avait très peu de personnes dans le village d’Aubin mais à Warsage beaucoup de monde nous attendait. Dans la foule au premier rang, je reconnus une jeune fille que j’avais fait danser quelques semaines auparavant. Je lui fis signe, elle vint vers moi, mon gardien laissa faire. Je l’embrassai en lui glissant discrètement dans la main mon film photographique et lui dis: fais-le développer. »

Joseph (Rion), 22 ans en 1940 (Visé) – Fort d’Aubin-Neufchâteau
Extrait du témoignage de Joseph Rion, Collection privée. Non édité pour le moment.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *