21 mai 1940 et au-delà

« Au début du mois de juin, nous rentrons tous à la ferme. Les bêtes sont dans un piteux état, faute d’avoir été traites. Elles sont aussi dispersées, mais, par chance, on les retrouve toutes. Cela n’a pas été le cas pour tout le monde, car beaucoup de bêtes abandonnées ont été tout simplement volées ».

Gaspard (Schyns), 17 ans en 1940, Neufchâteau
Extrait du livre « Dalhem 1940 – 1944 & 1945 : premiers et derniers jours de guerre », Edité par l’échevinat de la culture de Dalhem, sous la coordination de Chrystel Blondeau

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *