21 mai 1940 et au-delà

« Quand nous sommes revenus, le pont de Visé était démoli et nous avons logé à Devant-le-Pont le long de la Meuse, près des piliers. Nous avons finalement passé la Meuse en bateau. Nous avons été dirigé vers la caserne de Visé. Le pont de chemin de fer avait sauté. On a dû passer sous un wagon pour revenir à Mouland. La porte de notre maison était ouverte et des choses ont été volées, des objets simples ou des veaux ».

Théo (Broers), 7 ans en 1940 (Mouland)
Extrait d’Apocalypse en Basse-Meuse, édité par la SRAHV

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *