20 mai 1940

« Le lieutenant Radoux avec le sergent Dewolf et le soldat Renant placèrent une charge de 280 kilos de T.N.T. avec les détonateurs au pied de l’escalier du bâtiment. Ils ont ensuite fermé la première porte du placé un premier barrage de poutrelles, puis des sacs de sable, puis un second barrage de poutrelles avant de fermer la seconde porte du sas. […] il fît évacuer vers la caserne souterraine le personnel […]. J’étais resté avec mon ami Maurice Nahon au central. Nous sentîmes un instant la galerie se tordre, puis nous fûmes à nouveau aveuglés par la poussière ».

Joseph (Rion), 22 ans en 1940 (Visé) – Fort d’Aubin-Neufchâteau
Extrait du témoignage de Joseph Rion, Collection privée. Non édité pour le moment.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *