20 mai 1940

« Je me rappelle très bien qu’en arrivant dans la région de Dieppe ou d’Amiens (d’après ma Mère), un convoi de réfugiés au milieu desquels se joignaient des militaires, avait été mitraillé et bombardé par des « Stukas » : des voitures civiles comme militaires, des camions, charrettes et d’autres engins militaires étaient en feu, des civils complètement déchiquetés, des blessés parmi lesquels se trouvaient aussi des enfants, hurlaient et appelaient au secours ! »

« Jean-Jean », 4 ans (Jean Janssens)
Extrait d’Apocalypse en Basse-Meuse, édité par la SRAHV

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *